Blindage, Métallerie, Portes

Blindage de porte

Certaines règles doivent être respectées pour qu’une porte soit blindée. Le blindage de porte est couramment défini par sa capacité de retenue face aux diverses techniques de cambriolage. Ci-dessous une petite liste de techniques rencontrées sur mes interventions que ce soit pour mes ouvertures de portes ou celles des cambrioleurs, jointes à celles-ci les solutions pour blinder votre porte !

Les différents blindages de porte

Il existe différents blindages de porte. Différentes catégories avec différentes applications. Même si la tôle simple vissée par-dessus une porte en bois est le blindage de porte le plus courant, les tôles sur pivots et super blindage se démocratisent.

La tôle simple est d’une épaisseur comprise entre 15/10ᵉ et 20/10ᵉ et recouvre l’intégralité de la porte. Le blindage pivot quant à lui rajoute de la tôle sur la porte, une barre de pivot dont les paumelles sont soudées à la tôle, le renfort passe aussi par les paumelles. Le super blindage ajoute une tôle sur le contour du bâti et enveloppe aussi la porte.

Cassage de cylindre

Problème : Comme son nom l’indique, cette technique est employée pour casser votre cylindre. Uniquement applicable sur le cylindre européen (voir image ci-dessous) lorsque celui-ci n’est pas protégé. Le vilain cambrioleur utilise alors une clé à molette (ou clé anglaise, pince étau…) pour tenir la partie visible du cylindre européen et le force avec un mouvement de va-et-vient de gauche à droite jusqu’à rupture du cylindre.
Une fois celui-ci cassé en deux, il pousse la moitié du cylindre encore à l’intérieur de la serrure et entraîne le mécanisme à l’aide d’un tournevis ou d’une clé spéciale pour les plus équipés d’entre eux.

Solution : Pour le coup, vous n’avez pas 36 solutions ! Concrètement, vous en avez deux !
1) installer un protecteur de cylindre si votre serrure le permet (certains modèles sont adaptables et il est parfois possible d’installer un protecteur sur une serrure qui a la base n’en a pas).
2) Installer une poignée blindée, c’est une poignée avec un protecteur ! (pour en savoir plus)

Le pied de biche

Problème : Ça fout le désordre, mais c’est efficace. Soyons sincères, cette solution est de moins en moins utilisée, surtout dans les appartements. Elle est trop bruyante. Elle est cependant toujours courante. L’idée ici, c’est l’utilisation d’un pied de biche qui est passé entre la porte et sont bâtis pour faire levier et tout arracher ! Pas compliqué, le cambrioleur défonce tout !

Solution : Là encore, il n’y a pas 50 trucs et astuces ! CAP, CAP, CAP c’est “le must !” Les cornières anti-pinces, qu’elles soient en L ou en U peu importe tant qu’elles sont là ! Elles sont posées sur la porte et non pas sur le bâti (je le dis quand même). Une fois posées, avec les bonnes tolérances, le passage du pied de biche est impossible, problème résolu ! Cadeau, pour en savoir plus sur les cornières anti-pinces

Coupe de pied / masse

Problème : Bon, ok, ce n’est pas le truc le plus courant. Cependant, quand la porte est visiblement naze, les cambrioleurs ne passeront pas par quatre chemins, un gros coup de pied dans la porte et la voilà par terre !

Solution : Cette fois-ci, il existe plusieurs solutions pour contrer le problème. D’ailleurs si votre porte tombe avec un coup pied, c’est qu’elle a plusieurs problèmes ! C’est aussi sur ce point-là (la rigidité de votre porte de manière générale) que le blindage s’applique.

  1. Renforcer votre porte avec une tôle qui recouvre l’intégralité de votre porte.
  2. Renforcer les paumelles avec 4 paumelles sur pivot
  3. Remplacer cette vieille serrure par une serrure 3 points minimum et de préférence avec une certification A2P 1* !

Pour résumer, le blindage de porte

Le blindage consiste à protéger votre porte sur 5 points précis :

  • Cornières anti-pince (tentative avec passage d’un pied de biche)
  • Protecteur / Poignée blindée (cassage du cylindre pour ouverture avec clé passe)
  • Tôle (renfort structurel de votre porte)
  • Pivot (renfort au niveau des paumelles)
  • Serrure (renfort coté serrure avec minimum 3 points)

Vous n’êtes pas dans l’obligation de renforcer chacun de ces points. Les portes à âmes pleines n’ont pas besoin de tôle ou de renfort côté paumelle, de simple pièce en acier anti-arrache gonds avec une bonne serrure et des CAP suffiront dans la majorité des cas !

Pour le budget, parce que tout le monde raffole des prix : il va dépendre de votre région et des produits proposés. Une tôle 20/10ᵉ soit 2 mm d’épaisseurs coûte bien plus cher qu’une tôle 15/10ᵉ et une serrure 3 points sans certification peut coûter 5 fois moins cher qu’une serrure 5 points A2P 3 étoiles. Mais, parce que vous aimez les prix, alors, vous pouvez compter de 800 à 1500€ pour un blindage de porte standard et dès que vous cherchez le super-blindage alors cela peut grimper jusqu’à 2500€.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *